Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 06:20

 

 

 

DSCF5834(1)

 

 

Au coeur de la Petite Montagne,

 le village de Gigny est l'un des berceaux de l'histoire religieuse

de la Franche-Comté.

 

DSCF5830(1)

 

Si des ermites s'étaient établis à la grotte de la Baume

dès le VIe siècle,

 c'est en effet ici à Gigny que le Comte Bernon installe

sur des terres familiales ,

 en 893

 une communauté bénédictine qui y édifiera  une abbaye .

 

DSCF5872(1)

 

 

 C'est de Gigny que ce moine d'origine bourguignonne

 partit en 909 avec six de ses pairs et six de Baume-les-Moines

 ( devenu ensuite Baume les Messieurs)

une autre abbaye fondée dans le Jura par lui,

 fonder Cluny  qui allait devenir le centre

le plus important de la chrétienté médiévale. 

 

 

DSCF5821(1) 

  

Gigny fut , en 1095,

 intégrée comme simple prieuré dans l'ordre de Cluny

sans que cette soumission diminue son importance,

puisque, jusqu'à la fin du Moyen-Âge,

 le nombre des moines se maintint entre 20 et 30.

 

 

DSCF5814(1)

 

 Lorsque la communauté monastique est chassée par la Révolution,

l'église devient paroissiale et prend le nom de St Taurin,

 dont ses reliques en provenance d'Evreux

où les normands avaient sacccagé le monastère,

 sont accueillies

par Gigny

 

DSCF5875(1) 

 

Journée du Patrimoine 09/ 2009

 

 

Partager cet article

Repost0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 07:00

 

 

Ayant résolu de faire la ville de Poligny

la principale place forte et le centre

de son administration sur le pays,

 Louis XI fait fortifier

 la ville et le château par de grands travaux en 1481.

 

 

DSCF9797(1)

 

 La tour de la Sergenterie est l'un des nombreux vestiges

 de défense des remparts de la ville.

 Elle  a été construite au XVIeme siècle.

 

 

DSCF9795(1)

 

 Sa partie en bois repose sur des mâchicoulis de pierre.

 Les guetteurs du haut de cette tour,

 voyaient arriver l'ennemi et préparaient

 l'huile bouillante qu'ils versaient par les mâchicoulis.

 

DSCF9811(1)

 

 

 Elle est classée aux monuments historiques

en 1985 après sa rénovation.  

 

 

 

Partager cet article

Repost0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 10:55





DSCF9701(1)

Un pignon à "Pas de moineaux"  à "redents" ou à " gradins"
 est un  pignon saillant dont l'extrémité
 est découpée en gradins.

DSCF9700(1)

 La saillie du pignon aurait comme principaux avantages
de permettre l'accès à la toiture et de servir de coupe-feu.

 Les redents sont le plus souvent couverts de pierres plates,
 qui les protègent  aussi de la pluie
 et empêchent les infiltrations d'eau dans le mur porteur.



DSCF9703(1)

Ces pierres sont fréquemment inclinées vers le bas,
de façon à laisser s'écouler l'eau de pluie.
 Les plus anciens pignons à gradins
 remontent au Moyen-Age.


DSCF9718(1)


Autrefois dans les marchés de travaux,
la construction de gradins apparaît 
toujours comme une obligation faite au maçon,
 sans qu'on en donne la moindre motivation.



DSCF9702(1)

Aujourd'hui , on cherche désespérement une explication
 à ce particularisme.



DSCF9717(1)





Village de Passenans ( Jura)

Partager cet article

Repost0
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 15:14




La seule fonction que l'on demande à une horloge
dans une ville ou dans un village,
 c'est d'indiquer l'heure.

 Certaines malgré leur grand âge,
 sont toujours
 présentes ,
fonctionnelles,
et ponctuelles .



DSCF9771-1-.JPG

J'ai déserté le clocher !

 en cherchant bien ,
vous me trouverez
dans un coin de rue .


DSCF9711(1)


Je suis " Prêtre"


DSCF9603(1)

Née en 1823,
J'ai pris de la hauteur 
  au sommet  de cette tour de 18 m,
 baptisée
la "Tour de l'Horloge "
qui est le symbole de la grande rue Champagnolaise


DSCF9757(1)

Partager cet article

Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 08:00



Rapide portrait d'un grand fromage du Jura :

 LE COMTE 


DSCF4021(1)

La production du Comté est une des grandes industries nourricières du pays.
A la base de cette fabrication se trouve la "fruitière"
coopérative formée entre les producteurs de lait d'un ou plusieurs villages.
C'est là un des traits les plus anciens et les plus caractérisques
de la vie jurassienne.


DSCF9719(1)


 En 1264, on fabriquait déjà sur les hauts plateaux du
 " froumaige de fructères"
fromage de fruitière.
 La coopération était nécessaire dans les régions
 où les conditions climatiques rendaient difficiles
 sinon impossibles en hiver les déplacements.


DSCF4031(1)

Le comté AOP ( appelation d'origine protégée)
 est un fromage au lait cru à pâte pressée cuite.
Son terroir est le massif du Jura,
une région de moyenne montagne.
Sa fabrication :
Le lait est écrémé de 5 à 15 % afin d'obtenir un fromage
en teneur en graisse de 48 à 50 g pour 100 g.
Versé dans de grandes chaudières en cuivre
il est chauffé à 33° environ et coagulé avec la présure.
Après décaillage les grains de caillé sont brassés et chauffés de 54 à 56°,
 recueillis dans une toile,
 placés dans un moule en bois puis pressés.

Il part ensuite en cave d'affinage.

 le fromage est mis en cave froide pendant 2 mois à 16-18°
 puis à 10-12° pendant lequel on frotte la croûte
avec un chiffon imbibé de sel dissous
 pour favoriser le développement d'une flore microbienne,
 " la morge"
qui contribue à donner à la pâte ce goût de noisette


comte fromage a pa

 Les vaches de races Montbéliarde et Simmental française
 sont les seules autorisées pour la production du lait à Comté.
Chaque jour,
 le Comté est élaboré artisanalement dans
des petites fromageries de village
les "fruitières".


DSCF0888(1)

Pour prendre son goût,
 le Comté prend tout son temps.
 Sa maturation en cave d'affinage est au minimum de 4 mois,
 mais souvent supérieure,
de 8 mois en moyenne et beaucoup plus,
 voire 24 mois


DSCF4037(1)

Ce n'est pas un fromage à goût uniforme.
Chaque meule révèlera un profil aromatique différent,
 selon sa région d'origine, la saison, 
le tour de main du maître fromager
et de la cave d'affinage

 C'est un fromage unique.

450 litres de lait sont nécessaires pour fabriquer une meule de 40 kg.
Une montbéliarde produit environ 20 l en 2 traites,
 il faut donc le lait de 23 vaches ,et 23 hectares de prairie
pour cette meule.


DSCF4019-1-.JPG

Le Comté bénéficie de l' AOC depuis 1958
et l'AOP depuis 1996

Environ 7600 emplois dans la filière comté

Environ un cheptel de 100 000 vaches

Production moyenne annuelle de lait 
dans la filière Comté
 600 millions de litres

Riche en phosphore,
 en calcium,
 en sels minéraux et en protéines,
 le Comté est un fromage précieux.

 Elaboré sans aucun additif,
ni colorant,
contrôlé à chaque étape de sa fabrication,

il est sain et naturel. 

A déguster sans modération,
 cru ou cuit ,
 en fondue
pour une soirée conviviale
en famille ou entre amis


comté fondue

voir aussi les fromages régionaux

" le vacherin " de Karin
(Lac de st point-Ht doubs)

les fromages  pyrénéens de:
" Mammanic" Mes pyrénées
et de
"Pays basque" Babe 64"

 dans mes " coups de coeur"

Partager cet article

Repost0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 23:00




DSCF9413(1)

Attestée dès 1092, l' Eglise St Etienne est placée sous le patronnage
du chapitre de la Madeleine de Besançon ( Doubs)

Le Village doit sans doute sa 1ère église à cette riche collégiale.



DSCF9412(1)


Le Clocher actuel est celui de l'église primitive.

C'est l'un des très rares témoignages qui subsistent aujourd'hui
 du 1er âge roman en Franche Comté.



DSCF9430(1)


Il est traditionnellement recouvert de petites tuiles vernissées
composant les motifs coloriés les plus variés.



DSCF9432(1)

Le clocher est précédé d'un porche massif
construit en 1574.



DSCF9414(1)




DSCF9415(1)



Partager cet article

Repost0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 15:53




Fontaine, j'aimerai bien boire de ton eau !!


DSCF9272(1)

Patrimoine protégé de petits villages,
au détour d'une rue ou d'un  chemin,
 des fontaines anciennes ou très anciennes se dévoilent.


DSCF9353(1)

 Certaines sont reconverties en bac à fleurs,


DSCF1468-1-.JPG

 d'autres en abreuvoir,


DSCF5860(1)


DSCF8879(1)


DSCF9357(1)
quelques unes où l'on peut s'abreuver tout en lisant
 bien la pancarte affichant


DSCF9361(1)

 " eau non potable,
 eau de source non contrôlée
eau non surveillée,
 ou tout simplement
eau potable "



DSCF5908(1)


Partager cet article

Repost0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 10:00



Au milieu des bois se dresse
 l'un des plus beaux des derniers bâtiments
d'art militaire du Moyen-Age (1307)
 de la région.


DSCF5878(1)

Ce château a été ravagé 
par un incendie et bombardé en 1944.
 Il fut restauré au 19ème siècle.
Les tours et les donjons sont encore les témoins
de l'importance de cette forteresse médiévale.


DSCF5879(1)

Parmi les hôtes célèbres du château,
 on trouve le comte Bussy-Rabutin,
 écrivain français  de
"Histoire amoureuse des Gaules"
cousin et correspondant
de la Marquise de Sévigné
à laquelle il racontait son séjour jurassien.


DSCF5880(1)

 
Cressia
( village de la Petite Montagne) 

abritait une maladrerie au XIVe Siècle ;

Ce château est devenu une école privée 




09/ 2009

Partager cet article

Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 07:00



L'église de St Lothain fut construite entre IX et le XIIe siècle
sur une crypte de la fin du Xe Siècle
 qui renferme le sarcophage mérovingien de St Lothain,
 moine,ermite du VIe siècle.
Le clocher, couronné d'un dôme comtois,
 porte au fronton la date de 1716.


DSCF5667(1)


 La crypte est la  partie la plus ancienne de l'église
Elle s'étend sous le choeur,
 et on y descend par un escalier
 naissant dans le bas côté droit de l'église.


DSCF5641(1)

   Elle se compose de trois nefs qui se terminent
 par une abside et deux absidioles.
De gros piliers quadrangulaires cantonnés
 de piliers semi-circulaires supportent les voûtes d'arêtes.

 La crypte n'est que pauvrement éclairée
 par des fenêtres en meutrières percées
 dans des murs très épais.


DSCF5640-1-.JPG

Autel en cuvette,
table en marbre noir du pays
 posée sur une maçonnerie sans âge.


DSCF5659(1)

 Sarcophage d'époque mérovingienne
 avec l' inscription
"Hic requiescit sanctus Lautenus confessors"
 "ici repose saint Lothain confesseur "


DSCF5642(1)

Fontaine à huile miraculeuse en albâtre
dont St Lothain se servait pour oindre
les malades et les guérir. 


DSCF5663(1)


Cette crypte est la plus ancienne qui subsiste dans le Jura



Journée du Patrimoine 09/2009
 

Partager cet article

Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 17:28





DSCF8836(1)


Cette chapelle attire l'oeil tant sa forme s'apparente
 à celle d'un moulin à vent
 auquel il ne manquerait que les ailes.

 Cet édifice fut jadis,
 un moulin à vent.


DSCF8840(1)

 Son toit conique, monté sur roulettes,
s'appuyait sur sa haute tour de 8m.
Un ouragan brisa ses ailes en 1829.


 DSCF8841(1)

Une chapelle fut donc érigée sur ses ruines dès 1850.

 Bien qu'en mauvais état suite à un incendie en 1907,
 elle porta un drapeau français pour marquer
 la ligne de démarcation lors
 de la seconde guerre mondiale.



DSCF8810(1)

A ce jour,
 elle abrite Marie-Thérèse !


DSCF8843(1)

 Attendons  le printemps
pour s'approcher de la chapelle
 et connaître

Marie-Thérèse !




 St Laurent en Grandvaux-Jura
Clichés de ce jour

Partager cet article

Repost0

Le Jura

  • : Le JURA de PERRINE
  • : sa nature , ses fleurs, son patrimoine, ses 4 régions: le pays Dolois et la Bresse jurassienne- Le vignoble et le revermont- Le pays des lacs et la petite montagne- Le Haut Jura et les Hautes combes qui culminent à 1495m
  • Contact

Je Suis

  • Perrine
  • Passionnée de nature, de photos, Randos,  voyages, patrimoine. 
Partons ensemble sur mes découvertes.
  • Passionnée de nature, de photos, Randos, voyages, patrimoine. Partons ensemble sur mes découvertes.

Recherche