Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 17:42





La route départementale reliant  Champagnole à Arbois
qui descend les monts d'Arbois
juste après le cirque du " fer à cheval"
sillonne entre rochers et  coteaux abruptes
 pour arriver à la fameuse percée.



DSCF7718(1)



 A cet endroit, le regard attentif du passant
est attiré par une croix de Lorraine, peinte sur la roche.



DSCF7717(1)


 Il s'agit là du rappel d'un fait historique datant
de la seconde guerre mondiale.
 Les allemands, soucieux de  protéger leur retraite,
 avaient pour projet de faire sauter ladite percée. 



DSCF7720(1)


Apprenant celà les résistants du groupe Fidel
 des environs d'Arbois,
se firent un honneur d'aller accrocher l'armée d'occupation
 et faire échec à leur tentative 



DSCF7713(1)


Partager cet article

Repost0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 21:32





DSCF4139(1)

Cette petite chapelle est dédiée aux vignerons qui d'âge en âge
ont peiné sur les durs sentiers du vignoble
 pour assurer la renommée
d'un vin noble

" le Château Chalon "



DSCF4143(1)


DSCF4140(1)





DSCF4144(1)





Château-Chalon

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:20



Petit retour en arrière :

Le petit pont de Balerne est vétuste, il sera détruit.


DSCF3356(1)


Ouf,  le petit pont est sauvé, il est en  rénovation.


DSCF7102(1)


Les travaux sont terminés,
 le petit pont est opérationnel
 pour seulement les promeneurs.


DSCF8366(1)



DSCF8368(1)



DSCF8364(1)




Partager cet article

Repost0
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 11:00




Terme employé en Franche Comté
 mais aussi dans le Tyrol et le Tessin (CH),
"la bouille à lait"  est un gros bidon en métal utilisé
pour transporter le lait de la ferme
 à la " Fruitière" 
( coopérative laitière)


DSCF4032(1)


Les anciennes " bouilles à lait"


DSCF4033(1)



Partager cet article

Repost0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 18:03



Au centre du village, une petite église romane du XVI siècle

qui succède à une chapelle du XII siècle

 attire le regard du passant 


DSCF7978(1)




















Son volume est bien proportionné. 
Un petit porche, ouvert sur trois faces et voûté en berceau brisé. 
  un toit en pierre .




DSCF7965(1)





























DSCF7967(1)
































Partager cet article

Repost0
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 17:00



Balade découverte au Mont Rivel .

vue sur Champagnole





 La montée depuis l'ancienne cimenterie est jalonnée d'oeuvres.





Depuis cet été,
 les oeuvres d'artistes internationaux du symposium " pierre et ciment"
 sont exposées sur le sentier qui grimpe au Mont Rivel,
sommet qui domine la ville de Champagnole.




 En Juin 2008, des blocs de pierre  arrivent sur le site "sous burgille"
pour être taillés pendant un mois par des artistes venus d'Italie, de Turquie,
 d'Allemagne, Hongrie, Argentine, Bulgarie et aussi de France .




Les artistes auront  "bosser"  sur des cailloux de trois nature :
 marbre beige de Coblanchien,
 marbre rosé de Sennecey-le-grand, 
marbre gris bleu d'une carrière de Savoie,








Arrivée à la ferme du  Replain de 1722.
altitude 800 m 
  2,5kms de" grimpette"




Le relais  TV




L'étoile qui brillera  pour les fêtes de ses feux bleus
 au-dessus de Champagnole






Partager cet article

Repost0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 08:00



Après une petite marche d'un kilomètre en montée
 sur un chemin forestier,
 l'approche de la chapelle de St Sorlin
se dévoile et semble sortir d'un tableau de rêve.




Lessivée et blanchie par les intempéries,
 plantée sur un bloc lézardé et sèche comme
les piquets voisins dont elle partage la couleur usée
 et une vieille croix en métal rouillé, 
telle est sa découverte .




La petite chapelle est le dernier vestige debout,
 d'une place forte très importante construite sur la butte au 14e siècle.
 Ce lieu si reposant a connu autrefois les pires calamités.
 Le château  fut assiégé à plusieurs reprises et anéanti 
par les armées du roi de France Louis XI.
Tout le plateau était alors que ruines.


En dessous du clocher le mur est percé d'un oculus,
coeur renversé surmonté de la tête de St Saturnin,
évêque martyr de Toulouse




Sur le seuil,
 ses pieds attachés à la queue d'un taureau






 et, ses mains encadrant  la porte ,
témoignent du supplice qu'il endura.






 En 1834, un habitant du Village de Lieffenans
J.E Simonin restaura le choeur de l'ancienne église,
devenue chapelle St Sorlin.




Un trésor caché à découvrir.


Partager cet article

Repost0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 21:23







La vierge est representée ici assise
en pleurs comme à sa première apparition en 1846
 à Mélanie et Maximin
dans les alpages où ils faisaient paître leurs vaches
au-dessus du village de
 la Salette en Isère.  




Partager cet article

Repost0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 19:09






1824,
 date de la construction de la Chapelle de la Fruitière,
hameau de la Commune de Ménétrux en Joux ( Jura)
dédiée à la Vierge Marie.




 Cette petite chapelle privée est contruite en pierre de calcaire gris,
 le porche est soutenu par deux grosses colonnes de pierre,
 le clocher bulbeux  comtois,
 est recouvert de plaques de zinc.
La toiture est de " laves " ( pierres plates).







La restauration intérieure s'impose.

Plus de vitrail mais une guirlande de noël !







 En été 1944,
 le Hameau de la Fruitière a été une importante base
de repli pour les maquisards




Partager cet article

Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 11:00






Une usine qui utilise du fer ou des parties
 de métal
pour en faire des produits finis commes des faux.

Le site semble exister depuis " des temps immémoriaux".
 Sa création daterait de 169O et aurait été construite lors
 de l'expansion des usines de métallurgie du XVIe s.




 Au XVIIIe s. elle était tenue par la famille Pery,
 on y fabriquait surtout des faux,
 fabrication compliquée mais maîtrisée par les maîtres forgeurs.
En 1763, l'usine produisait 15 à 18 000 faux
par an et 60000 à 70000 bardages de roues


.

La fonte utilisée provient de récupération
et est mélangée à du vieux fer.
 Les faux sorties de cette usine étaient réputées
 dans toute la région et se vendaient à prix d'or.

 La concurrence  croissante déjà là, l'usine fit faillite en 1810.



Elle fut racheté par un Mr Jobez de Morez
En 1820 , 400 tonnes de fer en sortaient.

 En 1840 c'était le double.

 En 1892, l'usine devient laminoir.

 En 1976 elle rentre dans un  grand groupe métallurgique.

 A Syam c'est le dernier laminoir de ce genre en France,
 l'un des derniers en Europe
 Le laminoir, quelque peu archaïque nécessite de la part
des ouvriers un savoir-faire hors norme
et des compétences particulières.





Les forges
ont fermé leurs portes,
  ce sont quatre siècles d'histoire,
deux siècles de forge qui ont cessé
et 37 salariés qui ont perdu leur savoir.




Fini les coups de masses sur le métal brûlant,
 fini les chorégraphies de forgerons
 qui faisent danser dans une température d'enfer,
ces serpentins d'acier.
 Une page d'histoire s'est tournée




La conduite forcée des eaux de l'Ain 
qui alimente les forges 


Partager cet article

Repost0

Le Jura

  • : Le JURA de PERRINE
  • : sa nature , ses fleurs, son patrimoine, ses 4 régions: le pays Dolois et la Bresse jurassienne- Le vignoble et le revermont- Le pays des lacs et la petite montagne- Le Haut Jura et les Hautes combes qui culminent à 1495m
  • Contact

Je Suis

  • Perrine
  • Passionnée de nature, de photos, Randos,  voyages, patrimoine. 
Partons ensemble sur mes découvertes.
  • Passionnée de nature, de photos, Randos, voyages, patrimoine. Partons ensemble sur mes découvertes.

Recherche